La littérature est formelle, une scénarisation pédagogique comprenant des discussions orchestrées par l’enseignant pendant les cours contribue à une expérience d’apprentissage en profondeur. Les enseignants qui facilitent des conversations collaboratives, permettent à leurs étudiants de formuler oralement leur apprentissage et en conséquence de l’intégrer plus facilement. C’est souvent au moment de l’explicitation orale de ce que l’on croit avoir compris qu’on se rend compte si c’est vraiment le cas.

J’affectionne tout particulièrement la stratégie du penser, comparer et partager, qui est à la fois simple à mettre en place et tellement efficiente. Cette approche pédagogique est articulée en trois temps, un temps de réflexion individuelle très bref (une ou deux minutes), un temps de comparaison avec un pair, en général un ou une voisine de cours(deux à trois minutes) et un troisième temps d’échange en petits groupes puis en plénière. La pause réflexive individuelle qui précède les échanges est cruciale pour permettre aux étudiants de rassembler leurs idées avant de les exposer. D’autres stratégies sont elles aussi très porteuses, notamment celle de l’aquarium où deux cercles sont formés, un cercle intérieur avec ceux qui s’expriment, et un cercle extérieur des observateurs silencieux. A tout moment, un observateur peut prendre la place d’un débatteur, créant ainsi une dynamique féconde et riche en échanges. Je suis toujours étonnée de voir mes étudiants jouer le jeu avec enthousiasme tout en respectant scrupuleusement les rôles. La fin de l’exercice consiste à faire une synthèse des débats en plénière.

Le début des cours approche, c’est le moment de repenser ses enseignements en intégrant des conversations collaboratives qui permettront aux étudiants de vérifier leur compréhension, de confronter leurs points-de-vue et de déconstruire les fausses idées pour construire un savoir vivant !

Brookfield, S.Preskill, (1999), Discussion as a way of teaching. Tools and techniques for university professors. The society for research in higher education.