Le devoir de partager

Profs : partagez !Il est bien connu qu’enseigner est un métier de solitude, en conséquence trop souvent les enseignants n’ont pas ou très peu de contacts avec leurs collègues pour échanger au sujet de leurs pratiques. Un emploi du temps chargé, des incompatibilités d’horaire, des enseignements en constant changement qui demandent un investissement conséquent en préparation, brefs, les raisons pour renoncer à prendre du temps pour échanger avec les collègues sont nombreuses et récurrentes…

Toutefois, dans un contexte où enseigner devient une activité de plus en plus exigeante et chronophage, notamment en raison du tsunami numérique, il devient incontournable de partager ressources et enseignements-clé pour ne pas sombrer sous la charge de travail ou dans la déprime de l’insatisfaction..

En premier lieu, il convient donc de prendre le temps d’identifier qui sont les partenaires-clé !

D’après moi, les partenaires-clé sont les personnes qui constituent votre réseau professionnel, (le plus souvent des collègues mais pas seulement),  qui vont fournir du conseil, du feedback, un partage d’expérience et de ressources et un regard d’ami critique. Dans mon cas, une alliance avec une collègue dans la même institution que moi, nous a permis non seulement d’élaborer des stratégies communes sur le choix des activités à distance et en présence, mais également de nous répartir le travail de conception des activités. Notre rendez-vous hebdomadaire a été une source de stimulation et d’enrichissement réciproque, en cours d’année nous avons parfois échangé nos étudiants pour expérimenter le même enseignement avec deux groupes différents. Créer des alliances stratégiques avec des collègues enseignant la même matière ou non permet de briser la solitude de l’enseignant (Shulman, 1993) qui prend le risque d’innover en pédagogie et de se remettre en question dans sa pratique enseignante. Avant de vous lancer dans une expérience ce en tandem ou en communauté de pratique, posez-vous la question de savoir avec qui et sous quelle forme vous pourrez collaborer.

Les questions à se poser :

Quels sont mes collègues avec lesquels je pourrais construire une alliance ?

Comment puis-je m’appuyer sur l’expérience de collègues dans mon institution ou ailleurs ?

Avec quels collègues pourrais-je m’associer dans cette démarche ? Et pourquoi ? Et comment ?
Comment obtenir le soutien de mon institution ?

Enseigner c’est partager, mais pas seulement avec les étudiants !

 

Shulman. (1993). Teaching as Community Property, Putting an End to Pedagogical Solitude. Change, 25(6).

Daele A., Dumont, A., (2015) Les communautés de pratiques. Chapitre 5 dans Applications pratiques et repères théoriques, Berthiaume et Rege-Colet. Ed.Lang

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*