humiliation

En tant que conseillère pédagogique, je pratique régulièrement des observations en classe. Il s’agit alors pour moi d’adopter une posture d’ami critique et de donner aux enseignants, le plus souvent à leurs débuts, des éléments d’observation utiles pour déclencher une pause réflexive constructive. J’ai dernièrement assisté à un cours lors duquel l’enseignant a selon moi humilié un étudiant, même si de manière involontaire. A l’étudiant qui exprimait son incompréhension face à un concept technique, l’enseignant a rétorqué la petite phrase assassine suivante :’ Je viens de l’expliquer ! Combien de fois faut-il vous répéter les choses pour que cela entre chez vous Monsieur X ?’. Inutile de préciser la pointe d’agacement perçue dans le ton de cette phrase apparemment anodine et pourtant lourde de sous-entendus. Que peut ressentir l’étudiant suite à un tel commentaire ? Assurément pas une énergie positive nécessaire à la motivation d’apprendre.

Lors du debriefing de cette observation en classe, j’ai essayé de faire vivre à cet enseignant une émotion proche de celle que son étudiant a pu ressentir. Je lui ai donc posé la question suivante: ‘A ce jour vous avez suivi 6 journées de formation pédagogique, ce qui est un bon début, mais à votre avis combien devriez-vous en suivre pour réellement mettre en pratique les concepts et stratégies pédagogiques abordés pendant ces formations ?’. Passé la surprise, et suite à notre discussion la réaction de l’enseignant a été constructive ! J’ose espérer qu’il ait pris conscience de l’importance de la bienveillance dans son enseignement.

Je m’inspire de Richard Curwin (Curwin, Mendler, & Mendler, 2008) pour aider les enseignants à pratiquer la bienveillance envers leurs étudiants et je leur donne les 6 conseils suivants !

  • Ne jamais mettre les étudiants dans l’embarras, sous aucun prétexte
  • Discuter en privé avec les étudiants en cas de problèmes d’attitude ou de difficultés académiques
  • Eviter le sarcasme, et cela même si les étudiants semblent l’apprécier. Le plus souvent ils font bonne figure à mauvais jeu pour cacher leur sentiment d’humiliation
  • Donner la possibilité aux étudiants de passer leur tour et de ne pas répondre à une question
  • Ne louez pas les mérites d’un étudiant pour la réalisation d’une tâche simple car il aurait le sentiment que vos attentes envers lui sont faibles
  • Proposez à vos étudiants de vous écrire de manière anonyme au sujet de ce qu’ils trouvent humiliant ou embarrassant. Vous serez peut-être surpris de leurs réponses !

La bienveillance et l’écoute créent un climat d’apprentissage sécurisant favorisant ainsi une expérience d’apprentissage en profondeur. Une petite phrase assassine de la part d’un enseignant peut ‘casser’ à vie l’estime de soi d’un étudiant ! Chaque étudiant a le droit d’être traité avec respect et bienveillance par ses enseignants !

Curwin, R. L., Mendler, A. N., & Mendler, B. D. (2008). Discipline with dignity : new challenges, new solutions (3rd ed.). Alexandria, VA: Association for Supervision and Curriculum Development.