shutterstock_127882682

La période estivale est propice à la lecture non–professionnelle, c’est l’occasion de découvrir de nouveaux auteurs ou de relire des oeuvres qui pour une raison ou une autre nous ont marqués. Un livre c’est l’occasion rêvée d’être à la fois seul avec le texte sans pour autant souffrir de solitude, bien au contraire. Quand je m’enfonce dans une belle lecture, je m’ouvre à l’histoire, je ne fais plus qu’un avec le texte, et je me nourris d’ambiances, d’idées et de pensées qui me font grandir et deviennent source d’inspiration. Le commandant Massoud, chef des résistants afghans assassiné en 2001 lisait de la poésie tous les soirs (je crois même savoir qu’il était poète à ses heures). Abraham Lincoln trouvait toujours un moment à l’aube et le soir à la lumière des chandelles pour lire tout ce qui lui tombait sous la main. La lecture a bien souvent accompagné les grands et les humbles de ce monde.

Pendant l’année, je lis beaucoup d’ouvrages et d’article professionnels et lorsque le soir venu, je m’offre un moment de lecture de détente, je dois reconnaître que je m’endors après quelques pages et perds le fil, devant ainsi chaque soir reprendre les pages précédentes, et perdant peu à peu le goût de lire des romans. Je me rattrape pendant les vacances, période pendant laquelle je dévore les ouvrages les uns après les autres.

La lecture est une nourriture de l’esprit et une source d’inspiration, et je me dis que certains ouvrages devraient être lus par tous les enseignants! A mes yeux voici 3 ouvrages qui ne traitent pas particulièrement de pédagogie et qui pourtant devraient être lus par tous les enseignants:

  • “Où cours-tu? Ne sais-tu pas que le ciel est en toi?” de Christane Singer (2001). Avec une force d’écriture empreinte d’une grande poésie, Singer donne des métaphores magnifiques qui décrivent avec simplicité les mystères du sacré, de la vie et de la mort. Les mots sont justes et percutent le Coeur du lecteur attentif et réceptif. Existe-t-il un bien plus précieux que la vie? Comment arrêter de nous perdre dans une fuite au quotidien et faire halte, ou volte-face, pour décourvir notre richesse intérieure et l’inattendue révélation que ce que nous cherchons au-dehors se trouve à l’intérieur de nous-mêmes? Ce livre, qui est l’un de mes ouvrages préférés invite au voyage sur le sens de nos vies dans un langage poétique et accessible. J’en retire régulièrement des citations que j’invite mes étudiants à explorer à leur guise.
  • ‘La leçon d’Adieu’ de Randy Pautsch (The last lecture 2007), également en conférence sur youtube, m’a profondément marquée et inspirée. Quelle force de vie dans ce texte puissant qui nous rappelle combien nos rêves sont précieux et donnent du sens à notre vie. Le vrai cadeau de ce témoignage bouleversant est de nous faire réfléchir avec humour et humilité à comment ne pas passer à côté de nos vies et comment amener nos étudiants à prendre conscience de leurs rêves pour chercher à les accomplir.
  • A lire et à relire encore et toujours le Petit Prince d’Antoine de St-Exupéry. Comment est-il possible que ce texte à la fois léger et simple soit empreint d’une telle profondeur et d’enseignements aussi riches? Je ne m’en lasse pas, même si à chaque fois que je reprends le livre du Petit Prince, j’ai la crainte d’être décue par une énième relecture mais j’y découvre d’autres messages, paraboles ou métaphores pleines d’inspiration. On croit tous connaître ce livre pour l’avoir lu dans notre enfance, mais combien d’entre nous l’ont-ils relu depuis?

La lecture d’ouvrages non-professionnels me permet de continuer à grandir et je m’émerveille continuellement de ce pouvoir que les livres ont sur moi. Quand reprend la danse de la préparation des cours, de la planification des objectifs d’apprentissage et des évaluations, je prends le temps de repenser à ces merveilleurs ouvrages qui m’ont imprégnée pendant l’été.